Les médias sur Internet sont de plus en plus dépendants du moteur de recherche Google et la tyrannie du référencement influence même le contenu des articles.

 

En langage technique, on a appelle ça le SEO, le “Search Engine Optimization” l’optimisation pour les moteurs de recherche. En d’autres termes : comment apparaître en tête de listes sur Google et consort ?

On appelle cela aussi le référencement. C’est le saint Graal pour tous les sites web marchands ou d’information aujourd’hui. Mais le problème, c’est que cela devient une véritable dictature.

Pour être sûr de figurer en bonne place, parmi les 3 ou 5 premières réponses dans un moteur de recherche lorsqu’un internaute lance une requête, on en vient à formater soigneusement chaque article et chaque titre en fonction des désirs de l’ogre Google.

Avec des règles surprenantes.

Par exemple : les titres “formules” chers à Libération ou à L’Equipe sont à proscrire car Google n’a aucun sens de l’humour ni aucun second degré. Il est incapable de savoir qu’un beau jeu de mot peut se cacher une information importante. Les articles mal titrés ont moins de chances que les autres d’être lus par les internautes.

En fait, pour plaire à Google, il faut des textes à base de mots clés. Par exemple, un article avec les termes ” Hollande démission Gayet bashing ” a plus de chances d’être lu qu’un article avec ” Hollande Europe traité TVA “.  Ces mots-clés correspondent aux recherches les plus demandées par les internautes.

Il y a les sujets qui marchent toujours comme les faits divers, les infos people et les affaires insolites (cela dit, dans ce domaine, Google n’a rien inventé). Par exemple, l’un des articles les plus lus l’an dernier sur Internet s’intitulait ” Ivre, il fait l’amour à un bonhomme de neige “.

Certains sites, peu scrupuleux, n’hésitent pas à suivre en temps réel les mots-clés à la mode pour produire quantité d’articles sur ces sujets. Cela permet de ” faire du clic “, comme on dit, et de gagner de l’argent grâce à la publicité. Que reste-t-il aux médias réputés ” sérieux ” ? Et bien, c’est un vrai casse-tête. Comment être visible sur les moteurs de recherche sans céder à la dictature du SEO ? Même si finalement, cette dictature est aussi une forme de démocratie…

Cela dit, le choix des mots dans des mots-clés ce n’est qu’un aspect du SEO qui fait appel à de nombreux paramètres très compliqués. D’autant plus compliqués que personne ne sait réellement comment fonctionne Google…