Se lancer dans une démarche de référencement sans méthode est une grave erreur. Certaines tâches étant chronophages, un minimum de structuration permettra au chef de projet SEO de démultiplier sa capacité de production. Pour cela, il faut prévoir 3 pôles d’organisation.

Tout d’abord, il est essentiel, avec l’arrivée de Hummingbird, de réaliser une étude sémantique approfondie des différents sujets que l’on souhaite aborder sur le site. Concrètement, cela signifie que la variété des champs lexicaux employés, la capacité à utiliser des synonymes et à ancrer chaque page d’un univers lexical spécifique sont un préalable indispensable à toute démarche de référencement en 2014. Pour réaliser cette étape, le référenceur va établir un plan, en général sur Excel, sur lequel il va détailler page par page les mots essentiels à inclure. Il peut pour celà s’aider de quelques outils, tels que SEMrush, optimiz, ou encore adwords keyword planner.

Une fois ce travail de “terrassement” effectué, le référenceur pourra se lancer dans l’optimisation des pages (contenu, titres, métadonnées). Il devra maintenant s’atteler au deuxième pilier de l’organisation : le suivi des nouveaux contenus à mettre en place. L’idée est de créer un document sur lequel le référenceur va imaginer les différents contenus à créer, répartis en 4 grands usages : les Landing page (qui sont les pages optimisées pour un mot clé principal spécifique), les articles informationnels du blog, destinés à démontrer une certaine expertise, les éléments de linkbaiting (les contenus très originaux destinés à attirer des liens et des partages sociaux), et enfin les articles à publier sur des sites partenaires, dans le cadre d’une démarche de netlinking structurée.
Avant de se lancer dans la dernière étape, c’est à dire l’acquisition de liens, il est essentiel de réaliser un dernier document d’organisation : le plan de netlinking. L’idée est de rechercher les sites internet pouvant être pertinents pour faire des backlinks.
Cette recherche est d’autant plus essentielle que le peu de retour obtenu (1 sur 10 en général) oblige à agir avec méthode et patience.
L’organisation est donc le maitre-mot de toute campagne de référencement. La préparation en amont permet à l’évidence d’économiser des dizaines d’heures de travail sur une année complète.